The big Bang Theory

BigBangTheorySérie comique
en cours de production

Leonard
Raj, did you ever tell your sister about the time Sheldon got punched by Bill Gates?
Raj, as-tu jamais raconté à ta soeur la fois où Sheldon s’est fait frapper par Bill Gates ?

Priya :
Oh, God, you’re kidding.
On mon Dieu, tu plaisantes !

Leonard :
Nope. gave a speech at the university. Sheldon went up to him afterwards and said, « Maybe if you weren’t so distracted by sick children in Africa, you could have put a little more thought into Windows Vista. » Bam! Right in the nose!
Nan. Il est venu faire une conférence à l’université. Sheldon est ensuite allé le voir et lui a dit « Si vous n’aviez pas été si distrait par les enfants malades d’Afrique, vous auriez pu vous concentrer un peu plus Windows Vista. »  Et pan! En plein dans le nez!

  Episode 17 saison 4
traduction : ma pomme

Penny (en plein essayage de robes sexy) :
What do you think?

Et ça ?

Amy :
That should display enough of your bosom to attract a new mate, or a hungry infant.
Ça découvre suffisamment tes seins pour attirer un mâle, ou un nourrisson affamé.

Episode 17 saison 4
traduction : ma pomme

Une série découverte grâce à S. qui avait mis un commentaire sur son Facebook. Sois-en encore remerciée !!

C’est l’histoire de deux colocataires et amis, Leonard Hofstadter, un physicien expérimental, et Sheldon Cooper, un physicien théorique, qui voient un jour s’installer dans l’appartement sur le pallier Penny, actrice qui ne trouve pas de rôle et travaille donc comme serveuse, fille jolie et délurée. Les deux colocataires sont des cerveaux, elle n’a pas fini le lycée. Les garçons sont des geek, elle passe ses soirées à sortir.

Léonard est sous le charme… Et invite Penny à venir les rejoindre pour manger, et lui présenter les deux autres membres de la bande de potes, à savoir Howard Wolowitz et Rajesh Koothrappali, qui sont aussi leurs collègues. Evidemment, la confrontation entre la serveuse un brin superficielle et les quatre cerveaux totalement inadaptés à la vie courante entraine quiproquos et situations comiques.

Les personnages sont totalement stéréotypés, ce qui fait le charme de la série.

Les garçons sont des ados attardés, se chamaillant pour savoir qui de Babylon 5 ou de Star Trek est la meilleure série de SF, se rendant à des concours de costumes de personnages de comics books, jouent à des jeux vidéos (et j’en passe !) et ne savent pas comment se comporter avec une jolie fille. Régulièrement ils s’engagent dans des grandes discussions scientifiques et s’emballent dans leurs propos. Penny les regarde comme si elle venait de rencontrer des extra-terrestres. Coeur d’artichaut et pas froid aux yeux, c’est une fille qui vient d’un bled paumée de l’Ohama en espérant faire carrière à Hollywood et qui doit se contenter de rôle minables et de son travail de serveuse.

 Sans-titre-2Léonard est timide qu’il en peu plus, mais finalement le plus « normal de la bande ».

Penny est superficielle, fauchée, et ne comprends pas la moitié de ce que les garçons racontent. (enfin, au départ…)

 Howard porte un faux col-roulé sous toutes ses chemises, a la drague la plus nulle qui soit (graveleuse et toujours à contretemps), vit avec sa mère (juive) avec il entretien une relation totalement tordue, et se plait à croire qu’il est un play-boy. Il est ingénieur, le seul à ne pas être docteur en quelque chose, ce que Sheldon adore souligner.

 Raj est pathologiquement incapable de parler en présence d’une femme. L’alcool lui délie la langue, mais fait de lui un mufle patenté. Son accent est à couper au couteau, et il a parfois des incompréhensions culturelles hilarantes.

 Sheldon est, comme il se plait à le rappeler, un génie d’un QI supérieur à Einstein. Mais c’est aussi un être incapable de comprendre les émotions et les sous-entendus (il fait penser à quelqu’un souffrant du syndrome d’Asperger), donc en total décalage avec le monde qui l’entoure ; ce qu’il l’amène à proférer des horreurs sur/à des gens car il n’a aucun empathie.  Il souffre aussi de tocs et tyrannise tout son entourage avec son emploi du temps immuable, sa peur des microbes, et son obstination à avoir sa place à lui sur le canapé (et là aussi j’en passe !). Il a toujours une anecdote très savante à donner sur tout.(Oui c’est mon chouchou 🙂 )

Cette série est excellente ; c’est la sitcom typique comme seuls les américains peuvent en créer. Format très court (20 mn), une phrase percutante toute les 10 secondes, des situations à mourir de rire et  une valse amoureuse entre Penny et Léonard. Ça fait mouche, et ça donne la pêche !

Howard-Sheldon-Leonard-Penny-et-Rajnesh-1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s