Shuukatsu!! – Bridget, sors de mon corps !

Shuukatsu-KiminiNaiteishukatsuJe vous présente ce manga en premier parce que :
– je l’ai vraiment beaucoup apprécié
– il tranche sur les sujets généralement développé dans les mangas josei
– j’ai un cœur d’artichaut et j’ai marché!

 

Les personnages principaux

Sans-titre-9RYOJI WATANABE

Beau, jeune, intelligent, sûr de lui mais sympa.
Etudes brillantes en droit.
Déterminé et méthodique
Le potentiel masculin par excellence 🙂

YUUKI ASAOKA

Jolie, peu sur d’elle, dynamique et très sympathique.
Études de littérature japonaise un peu laborieuses.
Dispersée et maladroite.

 Le contexte 

La recherche d’emploi

http://www.japandigest.fr/japandigest/index.php

Il s’agit de l’étape la plus lourde dans la vie d’un étudiant japonais. En effet, si l’on sort diplômé sans avoir préalablement trouvé son futur lieu de travail, la suite sera très difficile. Par conséquent, les élèves de 3ème année se rendent fréquemment aux portes ouvertes des entreprises et se préparent aux examens écrits et aux entretiens. Les élèves vont écouter les conseils de leur senpai de l’université ou de leur cercle qui travaillent déjà dans l’entreprise convoitée, et les journées sont de plus en plus chargées. Actuellement, du fait des difficultés rencontrées sur le marché de l’emploi, il n’est pas rare que des étudiants commencent à chercher un poste dès la 2ème année. Le système universitaire japonais de 4 ans est donc assez contradictoire, car le temps consacré à la spécialisation dans un domaine à partir de la 3ème année est en partie diminué du fait de cette recherche d’emploi.

Le pitch

Yuuki va à son 50ème entretien d’embauche, sous forme de débat de groupe. Peu sûre d’elle, elle ne parvient pas à mettre en valeur une idée originale par rapport au sujet soumis. Il faut dire qu’assis en face d’elle, il y a le beau Ryoji, sûr de lui, président du groupe de débat par auto-proclamation. Elle, déjà si empotée et timide, ne pouvais pas plus mal choisir sa chaise ! Le hasard les réunis le soir même dans le train de retour Tokyo-Kyoto. Ils font connaissance d’une façon on ne peut plus embarrassante pour Yuuki ! Quelques jours après, elle le croise … Manque de chance ( ?!) pour Yuuki, il étudie dans la même université ! Yuuki, charmante par sa maladresse et sa spontanéité, intrigue et séduit Ryoji, qui entre tentatives de séduction taquines et aide précieuse dans sa recherche d’emploi tombe amoureux de la jeune femme (la réciproque étant on ne peut plus vraie :))

Mon avis

tomberYuuki m’a fait furieusement penser à une petite sœur de Bridget Jones !  J’ai passé ma lecture à me dire « roooh c’est mimi! » (non, même pas honte :P). Les deux personnages sont attachants, leur histoire d’amour est tout à fait crédible, et la curiosité du système de recrutement au Japon permet de faire de ce manga un de ceux que je relirai avec plaisir.

ps: évidemment, elle tombe!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s