Kristan Higgins – Until there was you

11164514Présentation de l’éditeur : Posey Osterhagen can’t complain. She owns a successful architectural salvaging company, she’s surrounded by her loveable, if off-center, family and she has a boyfriend—sort of. Still, something’s missing. Something tall, brooding and criminally good-looking…something like Liam Murphy. When Posey was sixteen, the bad boy of Bellsford New Hampshire, broke her heart. But now he’s back, sending Posey’s traitorous schoolgirl heart into overdrive once again. She should be giving him a wide berth, but it seems fate has other ideas…

Vous aimez les comédies sentimentales, légères et romantiques? Vous lisez l’anglais? Ce livre est pour vous!

Cordélia Osterhagen, appelée par tout ses proches Posey, est une enfant adoptée par une famille formidable mais un tantinet excentrique, qui possède un restaurant de gastronomie allemande en plein New Hampshire (USA). Elle dirige une entreprise de récupération du patrimoine architectural (en gros, elle démoli des bâtiments en en extrayant tout ce qu’il y a d’intéressant au niveau historique et en revend les pièces rénovées). Elle est petite, toute mince, très brune dans une famille blonde aux yeux bleus. Elle a la trentaine et fréquente en secret le patron du restaurant italien rival du restaurant de ses parents.

Liam Murphy a la trentaine bien entamée. Ancien bad-boy de la ville, il revient s’installer à Bellsford avec sa fille de 15 ans. Il avait épousé à 18 ans son grand amour du lycée, Emma, après la découverte d’une grossesse accidentelle.Il a travaillé pour la famille Osterhagen au restaurant. Il est veuf depuis 3 ans et à décidé de revenir dans la région pour permettre à ses beaux-parents de voir plus souvent leur petite-fille. Il est confronté à une des pires épreuves qui soit 😉 l’adolescence de sa fille. Père concerné, aimant et totalement flippé, il en arrive à avoir des TOCs tant il se fait du souci pour sa fille.

Emma était la femme de Liam. Coqueluche du lycée, issue d’une famille aisée, gentille et abordable, elle a joué un rôle important dans la vie de Posey : elle lui a permis d’avoir un cavalier pour le bal du lycée.

Ah, le jour du bal du lycée. Le jour où Liam a brisé le cœur de Posey, alors que celle-ci était folle de lui. Mais je ne vous dirai pas ni comment ni pourquoi 😀

On assiste donc aux retrouvailles de Posey/Cordélia et de Liam et à l’éclosion de leur relation. Lui pas très chaud pour avoir une relation sérieuse avec qui que ce soit, se trouve étonnamment charmé par ce petit bout de femme. Elle réticente à se laisser aller de peur de se briser le cœur une nouvelle fois.

Et puis il y a la relation, formidable, de Liam avec sa fille. C’est surement ce que j’ai préféré dans le livre (est-ce parce que fils-à-moi aborde ses 12 ans et entame sa 5ème vaillamment?  Parce que fille-à-moi est en pleine période pré-adolescente du haut de ses 10 ans révolus? En tout cas ça m’a parlé +++!). Le pauvre est totalement flippé; sa petite fille grandit, conteste, veut avoir un petit copain… Et lui ne veut surtout pas qu’un garçon l’approche! Parce qu’il se souvient d’avoir été un adolescent plein d’hormones, un tombeur de ses dames, un papa à 18 ans.. Un papa qui a élevé sa fille au milieu des moteurs de moto pendant qu’Emma poursuivait ses études et faisait carrière. Un papa qui d’un seul regard terrifie le jeune homme qui courtise sa fille. Un papa tendre et complice, juste et cadrant.  Les dialogues entre eux sont pleins d’amour et d’humour. Et le papa ours qui grogne pour sauvegarder la vertu de sa fille est touchant et craquant.

On retrouve la marque de fabrique de Kristan Higgins dans le livre : la trentenaire pas encore casée qui rêve de l’amour toujours, de la famille avec sa maison à la barrière blanche et ses 2,5 enfants; le chien de race indéfinissable et adorable; le premier amour caché de l’adolescente qui devient le grand amour de la vie d’adulte; la famille déjantée, hyper présente mais aimante…. On est en terrain connu mais c’est du bel ouvrage, et on ne boude pas son plaisir de midinette!
coeur-artichaut-copie-1LUENVO

Publicités

2 réflexions sur “Kristan Higgins – Until there was you

    • lol comme je te comprends! quand je regarde ma PAL et ma WL je me dis qu’il faut que j’arrête de bosser genre 3 ou 4 mois, en comptant un livre en moyenne par jour, j’arriverais peut-être à l’es écluser :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s