Duchess quartet – Eloïsa James

eloisajames

Je commence donc mon année de couinage et happy-end non pas avec un, ni deux, ni même trois, mais quatre livres d’un coup!
Ils constituent l’une des séries écrites par une auteure majeure de la romance historique : Eloïsa James.

Duchess quartet est une série chorale présentant quatre amies, héroïnes récurrentes, qui partagent la même singularité maritale : elles sont toutes séparées de leurs époux respectifs depuis des années. Elle n’a pas encore été traduite en français.

Nous rencontrons:
Gina, duchesse de Girton, marié à onze ans à Camden, dix-huit ans,  qui a fuit par la fenêtre dès la cérémonie achevée, pour aller vivre en Grèce et devenir un sculpteur célèbre pour ses nus féminins; rousse, connue pour sa douceur et sa virginité, elle souhaite, après 12 ans de mariage, une annulation qui lui permettra d’épouser son soupirant, Sebastian, marquis de Bonnington;
Esme Rawlings, brune magnifique, connue comme étant la scandaleuse Esme par le Ton, mariée par son père a un homme qui ne l’avais vue qu’une fois; elle a mis son mari à la porte 10 ans auparavant, mais garde d’excellents rapports avec lui, malgré sa liaison connue de tous avec lady Childe;
Carola Perwinkle, petite et ronde, séparée de son époux, avec qui elle entretient depuis toujours des relations chaotiques, tournant toujours à la dispute;
Helene, comtesse de Godwin, qui s’est enfuie à dix-sept ans avec le comte Rees de Godwin, à peine plus âgé, pour se marier à Gretna Green, et qui s’est retrouvée mise à la porte manu-militari par son époux un ans plus tard, pour être remplacée par trois danseuses russes puis la maîtresse de son mari, chanteuse d’opéra de son état, qui depuis trois ans vit sous le toit conjugal et dort dans sa chambre.

Viendront s’ajouter:
Henrietta, fille de duc, vieille fille en devenir à cause d’une difformité,
Bea, la sulfureuse, qui a perdu sa réputation en refusant d’épouser celui qui l’avait déshonorée,
Alina, la maîtresse de Rees,
Sebastian de Bonnington, magnifique spécimen de beauté masculine et d’arrogance, connu pour son irréprochable réputation,
Miles Rawlings, brave homme et bonne pâte, amoureux fou de sa maîtresse lady Childe, qui sait être l’ami de sa femme,
Lord Perwinkle, surnommé Tuppy, ami de Camden, passionné de pèche et incapable de ne pas se disputer avec sa femme,
Simon Darby, neveu et héritier putatif de lord Rawlings, dandy reconnu par le Ton, qui vient de récupérer la garde de ses deux demi-soeurs après le décès dans un accident de carrosse de son père et de sa belle-mère, meilleur ami de Rees de Godwin,
Stephen Fairfax-Lacy, membre du parlement, cousin de Camden de Girton, brillant esprit et bel homme,
Rees de Godwin lui-même, espèce de grande brute qui ne vit que pour écrire ses opéras, et qui a la sensibilité d’un ours au réveil de son hibernation,
Tom, frère de Rees, vicaire,
et enfin le comte de Mayne, Garrett, séducteur impénitent, qui a couché avec la moitié des femmes du Ton et dont rêve l’autre moitié.

Plusieurs intrigues amoureuses se mettent en place et chaque personnage connait le dénouement de ses amours au fur et à mesure des épisodes:
Carola, Gina, Camden et Tuppy dans le tome un,
Henrietta et Simon dans le tome deux,
Esme, Bea, Sebastian et Stephen dans le tome trois,
Helene, Alina, Rees et Tom dans le tome quatre,
Alors que Mayne deviendra l’un des principaux personnages de la série suivante, les Soeurs Essex, avant de connaitre enfin la félicité dans le tome quatre de la dite série!

On trouve dans ces volumes tout ce qui a fait le succès d’Eloïsa James : romance, humour, personnages bien campés, allusions directes ou indirectes à sa première passion, la littérature anglaise (poèmes, citations de Shakespeare…).
Et comment résister:
au lumineux Sebastian, qui connaitra la ruine de sa réputation par amour, et quel amour! (on a toutes envie d’être aimé de cette façon absolue je crois!),
à la personnalité attachante de Simon, tout en ironie et détachement,
à la facétie de Camden,
à la personnalité flamboyante d’Esme,
à la curiosité de découvrir qui est le personnage masculin qui perdra sa virginité dans la série?
à l’ours Rees,
à l’éclosion d’Helene,
au marivaudage incroyable que Stephen va subir dans le tome trois, à la fois fiancé malgré lui d’une, amant déclaré mais malchanceux de l’autre, amoureux fou de la troisième, lui si sage et maître de lui,
à la curiosité d’avoir, et ce n’est pas coutume, un héro nul au lit (mais qui saura progresser, je vous rassure!)?

Pour finir de vous convaincre, cet extrait du tome un :
Camden William Serrard looked about impatiently, hoping to see Gina. But there was no sight of her anywhere.

A long winding line of dancers was slowly bouncing their way along a diagonal. He saw a gorgeous woman laughing up at her husband.

« My God, » he said appreciatively, « who is that beautiful woman over there, dancing with her husband? »

Stephen leaned to the left so he could see and chuckled. « Why do you ask? »

« She’d make a lovely Aphrodite, » Cam said dreamily. « She’s a scandal, though, isn’t she? I think she’s going to eat her husband alive, right there on the dance floor. »

Stephen straightened, and the humor disappeared from his face.

« That isn’t her husband, » he said flatly.

« No? »

« No. » He cleared his throat.

« You are her husband. »

Bref, si vous voulez savoir qui fini avec qui, comment et pourquoi, vous amuser, vous attendrir, enrager parfois, et prendre du plaisir à lire tout le temps, vous savez quelle série lire!
LUENVO2014

Publicités

Une réflexion sur “Duchess quartet – Eloïsa James

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s