The Henchmen MC – Jessica Gadziala

henchmenBon, j’avoue que j’ai une légère obsession pour les histoires de bikers…. Sans avoir vu Son of Anarchy, il faut le noter 🙂

Ceci dit, voici une série qui sort du lot. Une série bien badass comme je les aime, avec des one percenters, du suspens, de l’amour, des explosions, du sexe, des mâles alpha, des héroïnes à qui il arrive pleins de malheurs mais qui sont résilientes, bref un package alléchant.

Qu’est ce qu’un one percenter? C’est un terme typiquement US, qui désigne la frange de MC qui trempe dans les activités illégales. qu’est ce qu’un MC ? Non non non, ce n’est pas un Master of Ceremony ou un DJ mais bien un Motorcycle Club que fréquentent des brothers, des frères.

Donc les Henchmen MC sont des one percenters. Ils trafiquent des armes. Ce sont au départ des hommes durs, qui aiment leur moto, boire, le sexe sans attaches. Jusqu’au jour où…
LA femme arrive comme un chien dans un jeu de quille, et chacun à leur tour, un des brother tombe fou amoureux de cette femme qui vient de vivre un enfer et qui se trouve par hasard sur leur chemin.
Leur mâle alpha se réveille donc en eux, et leur désir de protéger coûte que coûte cette femme va mettre en péril leur vie, et leur club.
Ce que j’ai aimé dans cette série, ce sont d’abord les personnages. Bien campés, droits dans leurs bottes malgré leurs activités criminelles, beaux et musclés, les hommes sont à tomber. Chacun à un passé lourd, différent. Chacun à une personnalité attachante alors qu’au premier abord on ne resterait pas dans une ruelle sombre avec eux :).
Les femmes ne sont pas moins badass (dures à cuire) que les hommes. Leur fragilité sont aussi leur force. Elles se mettent vite à la hauteur de leurs hommes et ne s’en laisse pas compter.Il y a aussi l’univers dans lequel évolue les Henchmen (hommes de main), celui des réseaux illégaux; celui de la mafia, de la famille des usuriers, des survivalistes, des vendeurs d’esclaves…
toutes les catégories sont représentées et interagissent, souvent dans le fracas puisque les Henchmen se confrontent à eux pour sauver leur amoureuse.

L’écriture est fluide, le récit haletant, la progression des récits est maîtrisée. On s’attache aux personnages, et le petit truc en plus de Jessica Gadziala, c’est que l’épilogue donne à voir ce que les personnages deviennent dans les mois et les années à suivre; Ce qui donne aussi des cliffhangers de la mort qui tue car on a envie de savoir ce qui nous est tu et sera présent dans le prochain livre.

Il ne reste plus qu’un livre à priori, et j’avoue que j’ai très très très envie qu’il sorte au plus vite 🙂 Mais pas de date encore prévue… (Désespoir! :D)

Mais bon, comme Jessica Gadziala introduit pleins de personnages faisant partie d’autres séries qu’elle écrit,, je m’en vais faire une petite séance de rattrapage de ce que je n’ai pas encore lu… Une auteure que je vais prendre plaisir à suivre.

Publicités

Hard love romance [02] – Wicked Dix – Monica James

wicked-dixPrésentation de l’éditeur (traduction par ma pomme):

J’ai toujours été un mauvais garçon, avec une réputation peu recommandable.
Puis j’ai rencontré Madison – la douce, vulnérable, et innocente Madison. Elle me donne l’impression qu’il y a de l’espoir pour moi. Comme si je pouvais être un homme bon. J’ai  besoin d’elle plus que j’ai besoin d’air pour respirer.
Il y a juste un problème: Juliet. C’est une tentatrice qui ne prendra pas un « non » comme réponse. Si je lui résiste, elle va utiliser notre sale petit secret pour tout gâcher avec Madison.
Je ne veux pas perdre Madison, mais puis-je vraiment changer? C’est ma chance de prouver que je peux.Mais cela va être l’enfer pour y arriver..
Êtes-vous prêt?

La première chose que je vais dire, tout à fait anecdotique, c’est que je ne suis pas fan du changement de nom de la série , Hard love romance, et du titre initialement attendu, Driven to sin, que je trouve plus à propos.

Cela étant dit, je me suis plongée avec délice dans la suite des aventures de Dixon, Madison et Juliet que nous avions rencontrés dans Addicted to sin.
Nous avions laissé Dixon dans un sacré bourbier. Avec son envie de meutre envers le frère de Madison, Juliet qui lui fait du chantage et Madison toujours dans l’ignorance de ce qui se trame derrière son dos.Et là commence l’enfer pour moi : comment vous inciter à lire la suite sans faire de spoilers? Je vais essayer :)Le docteur Mathews va se montrer à l’égal de lui-même. Tortueux, torturé, voulant tout avoir à la fois, usant de manipulation comme pas un. Et il y a Dixon, l’homme qui vous fait fondre par son charme, sa gentillesse envers Madison, et son amour fou pour elle. 14681589_582530651930081_5502652201766970177_n
Il va se passer bien des choses, et la cassure dans le récit, parce qu’évidemment Dixon va se faire rattraper par ses manipulations, est bien vue.J’ai adoré la fin du livre, digne d’une comédie romantique à l’ancienne.
Bref, j’ai tout simplement dévoré ce volume dans la nuit, et n’ai pas regretté d’avoir des cernes sous les yeux au travail le lendemain 🙂
Êtes-vous prêtes? Alors foncez sur ce livre qui sort en France le 10 novembre 2016… Ou tout de suite si vous lisez l’anglais!

Et juste pour le régal des yeux, voici comment Monica James imagine son Dixon… Bradley Cooper?! J’adhère à fond 😀

PS : j’ai eu le bonheur de rencontrer Monica pour une signature, elle est absolument adorable, souriante, enthousiaste…. Et mérite pleinement son succès!