The Henchmen MC – Jessica Gadziala

henchmenBon, j’avoue que j’ai une légère obsession pour les histoires de bikers…. Sans avoir vu Son of Anarchy, il faut le noter 🙂

Ceci dit, voici une série qui sort du lot. Une série bien badass comme je les aime, avec des one percenters, du suspens, de l’amour, des explosions, du sexe, des mâles alpha, des héroïnes à qui il arrive pleins de malheurs mais qui sont résilientes, bref un package alléchant.

Qu’est ce qu’un one percenter? C’est un terme typiquement US, qui désigne la frange de MC qui trempe dans les activités illégales. qu’est ce qu’un MC ? Non non non, ce n’est pas un Master of Ceremony ou un DJ mais bien un Motorcycle Club que fréquentent des brothers, des frères.

Donc les Henchmen MC sont des one percenters. Ils trafiquent des armes. Ce sont au départ des hommes durs, qui aiment leur moto, boire, le sexe sans attaches. Jusqu’au jour où…
LA femme arrive comme un chien dans un jeu de quille, et chacun à leur tour, un des brother tombe fou amoureux de cette femme qui vient de vivre un enfer et qui se trouve par hasard sur leur chemin.
Leur mâle alpha se réveille donc en eux, et leur désir de protéger coûte que coûte cette femme va mettre en péril leur vie, et leur club.
Ce que j’ai aimé dans cette série, ce sont d’abord les personnages. Bien campés, droits dans leurs bottes malgré leurs activités criminelles, beaux et musclés, les hommes sont à tomber. Chacun à un passé lourd, différent. Chacun à une personnalité attachante alors qu’au premier abord on ne resterait pas dans une ruelle sombre avec eux :).
Les femmes ne sont pas moins badass (dures à cuire) que les hommes. Leur fragilité sont aussi leur force. Elles se mettent vite à la hauteur de leurs hommes et ne s’en laisse pas compter.Il y a aussi l’univers dans lequel évolue les Henchmen (hommes de main), celui des réseaux illégaux; celui de la mafia, de la famille des usuriers, des survivalistes, des vendeurs d’esclaves…
toutes les catégories sont représentées et interagissent, souvent dans le fracas puisque les Henchmen se confrontent à eux pour sauver leur amoureuse.

L’écriture est fluide, le récit haletant, la progression des récits est maîtrisée. On s’attache aux personnages, et le petit truc en plus de Jessica Gadziala, c’est que l’épilogue donne à voir ce que les personnages deviennent dans les mois et les années à suivre; Ce qui donne aussi des cliffhangers de la mort qui tue car on a envie de savoir ce qui nous est tu et sera présent dans le prochain livre.

Il ne reste plus qu’un livre à priori, et j’avoue que j’ai très très très envie qu’il sorte au plus vite 🙂 Mais pas de date encore prévue… (Désespoir! :D)

Mais bon, comme Jessica Gadziala introduit pleins de personnages faisant partie d’autres séries qu’elle écrit,, je m’en vais faire une petite séance de rattrapage de ce que je n’ai pas encore lu… Une auteure que je vais prendre plaisir à suivre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s