Elizabeth Boyle

viscount-300x482

This is the greatest gift you could ever pass along in this world – the continuation of love.

C’est le plus merveilleux des cadeaux que l’on puisse transmettre en ce monde – la perpétuation de l’amour.

Publicités

The Viscount Who Lived Down The Lane – Elizabeth Boyle

viscount-300x482Présentation de l’éditeur (traduction par ma pomme)
Elle n’a aucune envie de tomber amoureuse…


Alors qu’elle arrive à Mayfair, Louisa Tempest est horrifiée lorsque son incorrigible chat bondit du carrosse et se rue dans la maison du voisin où elle fait face au reclus Vicomte de Wakefield. Mais l’état de son domaine est encore plus consternant que sa mauvaise humeur. Convaincue que son attitude s’améliorerait si sa maison était en ordre, Louisa décide de redresser la situation .

… jusqu’à ce qu’elle rencontre le Vicomte qui vit au bout de l’allée.A son grand déplaisir, Wakefield se trouve dans l’impossibilité d’empêcher Louisa d’accéder à sa maison, d’envahir sa vie quotidienne de ses « améliorations », et ses nuits des désirables tentations qu’elle suscite chez lui. Blessé à la guerre, il a méprisé la bonne société depuis son retour … jusqu’à ce que Louisa ​​ouvre la porte de son cœur et le convainc de donner une seconde chance à l’ amour.

ce livre a gagné en 2015 le prix de l’histoire d’amour et rires publiée en 2014, prix décernée par les Romantic Times Reviewers’ Choice Award.
Un coup de cœur. j’ai passé un si bon moment, j’ai ri, j’ai été émue, j’ai adoré le personnage du chat (oui oui, c’est un personnage à part entière) et tous les personnages secondaires.
Louisa est lumineuse, pleine d’allant, maladroite comme pas deux, pleine de générosité.
Une vraie tornade dans la vie de Pierson qui ne sait plus à quel saint se vouer. Il s’est coupé du monde à tel point que le retour à la réalité est parfois difficile.
Il est ébahi, en colère, troublé par cette jeune femme qui le secoue de sa torpeur, de son chagrin, de sa culpabilité de survivant des guerres napoléoniennes.
Les scènes de rapprochement physiques entre eux sont caliente.
Des moment très touchants, avec des petites phrases qui font mouche par leur sensibilité et ma foi leur profondeur.

Rattrapage bloguesque

Beaucoup lu, pas posté… Je dois rattraper cela! Pas grand chose de transcendant, mais 4 livres qui se détachent du lot, dont deux coup de cœur très différents.

109555.pngUne série en cours d’écriture pour commencer. Et à ne pas mettre entre toutes les mains
Les Hades Hangmen de Tillie Cole commencent par It Ain’t Me, Babe.
Collision entre deux mondes : celui des bikers américains et celui d’une secte.
Avec des personnages atypiques : un Président de club bègue profond qui dirige sont club grâce au langage des signes, une jeune femme considérée comme la future épouse du gourou, et mis au ban de la secte pour sa beauté physique, émanation du malin.
Un amour qui nait d’une rencontre entre deux enfants, ce petit garçon de l’autre côté du grillage barbelé, lui qui représente le monde extérieur et la liberté, elle qui lui permet de parler à une autre personne que son père.
Une deuxième rencontre lorsqu’elle s’enfuit pour ne pas se marier.
L’histoire est à la fois romanesque et glaçante. L’auteur a étudié le phénomène sectaire à l’université (son introduction est d’ailleurs très intéressante). Secte religieuse, néo-nazis, bikers, gouvernement, tout cela s’entrelace pour une vision de l’Amérique pas très glamour.
L’expérience de l’héroïne au seine de la secte est minutieusement évoquée, et peut choquer. Un des personnages principaux est aussi un membre de la secte.
La suite de la série évoquera les trois autres jeunes femmes ayant partagé le statut de paria et de future femme du gourou et leur histoire avec un biker.
C’est fort, c’est choquant mais j’ai trouvé ça bien écrit et j’ai hâte de lire la suite.

13569338Rien à voir, mais strictement rien à voir, voici mon grand coup de cœur de ces dernières semaines.
Le genre de livre que j’ai adoré lire, tout y est parfait, les personnages, l’intrigue, l’a romance…
J’ai couiné tant et plus. La scène de la leçon d’écriture… Un grand moment de romantisme.
Je n’ai pas envie de vous le résumer, pas envie de déflorer cette perle.
Une chose que je fais rarement : je vous donne l’ordre de le lire 🙂
Et pour une fois ce livre a été traduit en français et est publié par Milady (d’ailleurs j’ai détesté le résumé proposé par Milady)

22446829En allant lire le Blog d’une auteure que j’aime beaucoup, Cécilia Grant, j’ai repéré son article sur ses lectures préférées de 2014. J’ai eu envie de tenter le coup sur ce titre.
Voici donc une comédie romantique toute en subtilité, entre un rescapé de la guerre d’Afghanistan, qui perd ses deux jambes à cause d’une mine anti-personnelle, et la jeune femme originaire de sa ville natale, choisie par hasard,  qu’il a dû présenter comme sa fiancée, à l’insu de celle-ci, pour ne pas vexer un chef de guerre qui lui faisait l’honneur de lui proposer sa fille en mariage.
Jamais larmoyant, plein d’humour, une rencontre improbable et une histoire qui se déroule sur des mois (pas de coup de foudre on s’épouse en moins d’une semaine ).

17707787Et enfin, cette romance toute mignonne, dépaysante. La rencontre de deux visages de l’Inde, celle de Bollywood, occidentalisée, et celle des petits villages qui a lieu… aux Etats-Unis!
Samir part à la recherche de la première femme de son frère, épousée alors qu’ils étaient enfants. Lui croyait le mariage annulé, elle pendant 20 ans a construit sa vie autour de ce mariage sans jamais revoir son époux. Samir a une mission : faire enfin annuler ce mariage…
Et se trouve embarqué dans une histoire qui le dépasse…
Personnalités attachantes (Mili est tout simplement craquante), histoire à rebondissements, personnages à la Bollywood : on sent presque les épices en lisant 🙂
J’ai vraiment beaucoup aimé 🙂